Android

Lexique Android complet

Lexique_androidDes lexiques Android, j’en ai déjà écrit quelques uns mais ils n’ont jamais été complets à 100%. Aujourd’hui, je vais tenter de régler le problème 🙂

Prêt ?

ADB / FASTBOOT : Android Debug Bridge permet de communiquer entre PC et Android via des commandes (copier un fichier, récupérer des informations, installer une application,…).

AMOLED : Active Matrix Organic Light Emitting Diode. C’est un type d’écran à faible consommation électrique que l’on retrouve sur certains appareils.
À lire : tout savoir sur les technologies d’affichage

Android Market : ancien nom du Google Play Store.

AROMA : c’est un installeur pour recovery proposant une interface utilisateur. L’AROMA permet d’offrir du choix à la personne qui flashe un fichier ZIP (installer ou non tel ou tel fichier, modifier tel ou tel paramètre…).

AOSP : Android Open Source Project. Android est open source, c’est à dire que le code source de ce système d’exploitation mobile est disponible publiquement. N’importe qui peut le télécharger et le compiler.

APK : fichier permettant d’installer une application. Il est obtenu après avoir compilé le code source.

Bande de base / Modem / Radio : information que l’on retrouve dans Paramètres > À propos. Gestion des connexions réseaux (WiFi, 2G->4G, SMS/MMS…).

Bloatware : ce sont des applications jugées superflues et parfois nuisibles. On peut assimiler les applications ajoutées par les constructeurs comme les bloatwares quand on trouve qu’elles prennent inutilement de la place et qu’elles sont installées sans qu’on ait demandé quoique ce soit.
Des bloatwares peuvent aussi correspondre à des applications ou fonctionnalités qui sont automatiquement installées/activées en complément d’applications désirées.

Boot animation : animation de démarrage. Animation qui se répète quand le téléphone démarre.

Bootloader : c’est la 1ère chose qui est lancée quand vous démarrez le téléphone. Puis, le bootloader lance à son tour le recovery ou le système d’exploitation.
Il doit être déverrouillé si l’on veut modifier la partition system, pour installer un recovery custom pour flasher un firmware stock.

Bootloop : démarrage en boucle, on est bloqué sur l’animation de démarrage qui se répète à l’infini (enfin, jusqu’à ce qu’on ait plus de batterie :)).

Brické : un appareil est soft brické quand il ne démarre plus jusqu’au système d’exploitation. On est bloqué dans le bootloader, le recovery ou l’animation de démarrage tourne en boucle. Les chances de survie sont plutôt bonnes.
Il existe aussi le hard brick. Là, c’est moins marrant. Le téléphone ne démarre plus et ne répond à aucune touche. Les chances de survie sont minces.

CID (HTC) : Country Identity. Signature incluse par le constructeur afin de limiter l’installation d’une ROM en fonction d’une région géographique. (merci Genmob)

CIDLock (HTC) : verrouillage du téléphone par le fabriquant afin qu’aucune mise à jour de rom puisse être effectuée. (merci Genmob)

CIDUnlock (HTC) : il permet de débloquer le boot de votre téléphone (IPL/SPL) afin que ce dernier puisse accepter n’importe quelle ROM en lieu et place de celle dont vous avez disposé lors de l’achat de votre appareil.
Ce blocage n’a rien de commercial ; il permet simplement de protéger l’acheteur contre une éventuelle mauvaise utilisation du téléphone, puisque dans un tel cas, un hard reset le remet directement en configuration d’usine. (merci Genmob)

Deodexed / Odexed : les ROMs odexed ont leurs fichiers principaux à un autre endroit pour accélérer le démarrage du téléphone. Avec les ROMs deodexed, ces fichiers sont compilés dans les fichiers APK.
Pour savoir si votre firmware est « odexé/déodexé », allez dans /system/app et regardez si vous avez des fichiers .odex. Si oui, alors il est odexé.
Une ROM odexed permet d’avoir plus de place dans la partition /data et le démarrage du téléphone est plus rapide.
Une ROM deodexed permet de la customiser sans se soucier de ces fichiers. Le « déodexage » (ça ne se dit mais vous voyez l’idée :)) est parfois requis pour modifier des parties du système.

Dialer : mot anglais désignant l’application Téléphone. Vous savez, le truc qui permet de passer des appels téléphoniques ! 😀

Downgrade / Upgrade : le downgrade consiste à retourner sur une version antérieure de l’application ou d’un logiciel. L’upgrade consiste à… je vous laisse trouver la suite 😉

Dualboot / Multiboot : permet de choisir entre 2 ou plusieurs systèmes d’exploitation au démarrage. Ce peut être le même système d’exploitation mais dans des versions différentes.

ETA : Estimated Time of Arrival. Estimation temporelle avant la sortie d’une nouvelle version. Si vous voyez « NoETA », ça veut dire qu’il ne faut pas demander quand ça va sortir.

FC / Force Close : fermeture soudaine et forcée d’une application. Elle a planté quoi 😦

Firmware : généralement, ce mot est employé pour parler de la version Android officielle du téléphone. On dit aussi firmware stock ou ROM stock.
On parle plutôt de ROM custom quand on installe une version non officielle.

Flash / Flasher : le fait d’installer ou de modifier une partie du système. On peut flasher des fichiers ZIP par exemple pour changer de ROM, de kernel, de modem… Le flash se fait depuis le recovery, le bootloader ou une application spéciale.

Freemium : application gratuite à l’installation mais qui contient des achats intégrés (in-app) pour une offre plus premium.

GApps / Google Apps : pack d’applications système que l’on peut flasher après avoir installé une nouvelle ROM custom. Ces packs sont plus ou moins fournis en applications Google (Google+, Chrome, Google Now, Keep,…) et les versions diffèrent selon la version Android et les architectures.
Android est open source mais les applications phares de Google sont propriétaires, de même que son framework et son application Google Play Services.

Goldcard (HTC) : modification de la Carte microSD pour qu’elle contienne certaines informations spécifiques nécessaires pour installer des ROM sur des téléphones « opérateurs »
En effet, si votre téléphone est « Orange », il a été modifié et « bloqué ».
Contrairement aux téléphones « nus », il y a une protection à faire sauter.
C’est à cela que sert la GoldCard.
Si vous avez un téléphone « nu », le concept de GoldCard peut rester inconnu. Vous n’en aurez jamais besoin. (merci Genmob)

Google Play Store : c’est là qu’on va pour installer/acheter des applications, jeux, films, livres… « C’est là », c’est le magasin d’applications principal et officiel d’Android en tout cas.

Hard Reboot : forcer l’appareil à redémarrer lorsque l’interface utilisateur ne répond plus. On peut parfois le faire en maintenant le bouton Power pendant plusieurs secondes.

Hard reset ou Factory Reset : réinitialiser le téléphone aux configurations usine. Cela peut normalement se faire depuis les paramètres système ou depuis le recovery.

Home ou homescreen / Drawer : mis à part le bouton Accueil, Home correspond aussi vos pages d’accueil.
Le Drawer désigne le tiroir d’applications. C’est l’endroit depuis lequel vous avez accès à toutes les applications qui peuvent être lancées en appuyant dessus.

home_drawer

Hotspot / borne WiFi : point d’accès à Internet sans fil disponible au public. Les connexions n’étant pas sécurisées, il est vivement recommandé d’utiliser un VPN.

Hosts : fichier système stocké dans /system/etc/ permettant de bloquer des domaines. Il est utilisé pour bloquer des publicités, du tracking, des statistiques, des sites malveillants, etc.

IMEI : International Mobile Equipment Identity. Numéro d’identification unique assigné à chaque téléphone. Un opérateur mobile utilise l’IMEI pour autoriser ou bloquer les connexions du téléphone.

Lag : ralentissement de l’appareil ou saccade lors de transition d’écrans, de lancement d’applications, lors d’un défilement d’une page…

Launcher : c’est une application qui permet d’afficher le homescreen, le drawer, les notifications, les paramètres rapides…

Legacy : se dit d’un appareil ou d’une ancienne version, souvent obsolète et plus supportée.

Lockscreen : c’est l’écran de verrouillage. Principalement utilisé pour sécuriser l’accès au téléphone.

Material Design : standard graphique exigé par Google depuis la version 5 d’Android (Lollipop)

MD5 / SHA-1 / SHA256 / SHA512… : algorithmes de fonctions de hachage cryptographique pour obtenir l’empreinte numérique d’un fichier.

Nandroid backup : c’est une sauvegarde depuis le recovery custom (non disponible dans le recovery stock). Il crée une copie à un instant T des applications et de leurs données, des paramètres système, de la partition system, EFS, du modem, du cache. Un peu prêt tout SAUF la mémoire interne (/sdcard). En clair, vos photos de vacances, vos factures EDF et les mp3 de votre dernier opéra ne sont pas inclus.

Nightly : type de publication d’une ROM Custom ou d’une application. Une version est disponible au public tous les jours. Elles sont mises à disposition pour tester les dernières fonctionnalités, correctifs,…

Noyau / Kernel : c’est le lien entre matériel et logiciel. Le noyau Android est basé sur celui de Linux (créé par Linus Torvalds). Il doit être publié sous licence GPL. Par conséquent, tout constructeur proposant une surcouche est censé mettre à disposition le code source.

Odin (Samsung) : logiciel utilisé pour flasher des firmwares ou parties de firmware.

OEM : Original Equipment Manufacturer. Généralement c’est une société qui produit un composant ou un appareil. Ce sont des constructeurs comme Qualcomm, LG, Samsung, Sony, etc…

OMS : souvent associé à Substratum. C’est le service de gestion des surcouches de Sony. OMS signifiant Overlay Manager Service. On le retrouve dans le code AOSP.

OS : Operating System. C’est le système d’exploitation, donc Android.

OTA : Over The Air. Globablement, c’est un système de mise à jour système. Quand un constructeur déploie une mise à jour, il envoie une notification à tous les appareils qu’il souhaite supporter. Chaque utilisateur appuie sur cette notification pour lancer un téléchargement à distance de cette mise à jour, qu’il installera par la suite.
Le système OTA est l’opposé d’une mise à jour via un câble USB et un logiciel utilisé en local sur un ordinateur.

Overcloking / Undercloking : augmenter ou baisser la fréquence du processeur. Très peu d’intérêt avec les smartphones modernes. Root requis et kernel custom.

PIN : Personal Identification Number. Code de sécurité composant généralement de 4 chiffres pour la carte SIM et plus pour un code de sécurité (exemple : déverrouiller le téléphone).

Pixel : un point individuel sur l’écran. C’est aussi un moyen de mesurer la résolution d’une caméra (en millions). Ils gèrent le rendu des images et du texte sur l’écran.

PPI (Pixels Per Inch) / DPI (Dots Per Inch) : Point Par Pouce ou Pixels Par Pouce en français. Unité de mesure pour la résolution utilisée pour l’écran.
Il est impossible de changer le DPI. C’est une donnée matérielle et pas logicielle. Quand on (utilisateurs) modifie le DPI, on modifie seulement la résolution du contenu affiché. Le vrai DPI constructeur est stocké dans le recovery.

Push (messagerie) : Le Push Mail (ou push e-mail) est une technologie de messagerie électronique mobile, consistant à envoyer les messages reçus sur un serveur de messagerie, via un server push, vers un mobile, typiquement un smartphone. (wikipedia)

QR Code : code barre que l’on scanne avec une application dédiée pour accéder à un lien web (site, image…). La forme des points définit le contenu.

RAM : mémoire vive utilisée par les applications pour fonctionner. Plus on a de RAM, plus on peut lancer d’applications en parallèle (théoriquement). Si la RAM est pleine, le téléphone va ralentir. Android s’occupe lui-même de gérer cette consommation de RAM. Il libèrera de la RAM si besoin.

Reboot : redémarrer l’appareil via le menu de redémarrage (maintenir le bouton Power pendant quelques secondes).

Recovery Custom : c’est un mode de récupération (traduit de la sorte dans des ROMs custom) qui permet de faire une sauvegarde du système à un instant T, de flasher des ROMs, des kernels, des modems,… Le Recovery Stock/officiel a des fonctionnalités limitées.

ROM Custom : un système d’exploitation non officiel basé sur Android ou une surcouche Android. Une ROM Custom dispose d’options supplémentaires, sont souvent plus légères et plus fluides que les officielles.

Root : terme venant du monde GNU/Linux. En clair, c’est avoir les pleins pouvoirs sur son appareil Android, les droits administrateurs ou super-utilisateur si ça vous parle plus.
On emploie le verbe « rooter ».

RUU (HTC) : Rom Upgrade Utility. Logiciel fourni par le constructeur de votre téléphone qui vous permet d’installer une mise à jour de votre ROM. (merci Genmob)

S-ON / S-OFF (HTC) : si S-OFF alors le bootloader est déverrouillé.

Screenshot : capture d’écran de ce qui est affiché sur le téléphone à un instant T.

Scroller / Scrolling : faire défiler un contenu sur l’écran. De bas en haut ou inversement.

sdcard / mémoire interne : mémoire du téléphone dédiée aux données utilisateurs (documents, musique, photos,…). À ne pas confondre avec une carte SD externe qui permet d’accroître le stockage via l’insérer dans une fente de l’appareil.

SDK : un kit de développement fourni par Google ou un constructeur pour concevoir des applications.

Shell : interface en ligne de commandes accessible depuis un terminal afin d’accéder à des fonctionnalités internes à Android.

Sideload : transfert de fichiers en local entre 2 appareils. Avec Android, on retrouve le sideloading quand on souhaite installer un fichier APK. L’option « Sources inconnues » doit être cochée dans les paramètres de sécurité du téléphone.
On peut aussi voir le terme « adb sideload » quand on veut flasher une ROM mais que le fichier ZIP de la ROM est stockée sur un PC plutôt que sur le téléphone.

Soft Reboot : redémarrer le téléphone sans repasser par le bootloader. C’est un redémarrage incomplet mais parfois suffisant.

Splash screen : la première image que l’on voit quand on démarre le téléphone. C’est normalement le logo du constructeur ou de l’opérateur mobile.

SU / SuperUser / SuperSU / MagiskSU: le root consiste en l’installation d’un binaire « su » et d’une application pour gérer les accès root. Parmi les solutions root et applications connues, on a principalement CM Superuser (CyanogenMod), Phh’s Superuser, Lineage SU addon (Lineage OS), SuperSU (Chainfire) et MagiskSU (intégré dans Magisk de topjohnwu).

Substratum : application utilisant OMS. Système permettant de créer des thèmes afin de gagner l’esthétique voir le fonctionnement de l’interface utilisateur.

Super CID (HTC) : appareil dont la signature géographique n’existe plus et qui peut être mis à jour avec n’importe quelle ROM. (merci Genmob)

Surcouche : les constructeurs et opérateurs mobiles modifient la version « pure » Android de Google pour ajouter des éléments spécifiques à leur business. Une interface modifiée, de nouvelles fonctionnalités, des applications en plus, un magasin d’applications complémentaire, etc.

Swipe / Swiper : faire glisser son doigt de droite à gauche ou inversement pour passer à un autre contenu.

Tethering : un appareil A qui donne accès à Internet à un appareil B. L’appareil A agit comme un modem. Cela se fait par USB, WiFi ou Bluetooth.

Toolkit : soit une application type boite à outils, soit un logiciel offrant une interface utilisateur basique mais permettant de lancer des commandes habituellement utilisées dans un Terminal.

UI : User Interface. L’interface utilisateur, le graphisme d’une application.

User Agent : voir Wikipedia

UX : User eXperience. L’expérience utilisateur, le plaisir qu’on a à utiliser une application (fluidité, réactivité, ergonomie…)

VPN : Virtual Private Network (réseau privé virtuel). Les versions payantes sont recommandées si vous tenez à vos données.
C’est un réseau informatique qui permet la création de liens directs entre des ordinateurs distants. Un VPN crée un tunnel entre 2 ordinateurs. Lire la suite…

Wakelock : c’est un système de gestion d’énergie, utilisé par les applications pour contrôler l’état d’éveil de l’appareil.

Widget : accéder à une partie de l’application depuis l’écran d’accueil (homescreen).

Wipe : principe d’effacer, souvent une partition du système d’exploitation (data, cache, system,…). Ce fait normalement depuis le recovery.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s